Festi’Fédé de clôture

Dimanche 17 juin 2018 sur le stade annexe Pierre Rajon à partir de 10h

Temps forts

« Ton combat » de Arcadian

Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat

Quand le bonheur s’efface
Quand l’amour se casse
Quand la vie ne te sourit plus
Les passants que tu vois
Sont vivants pendant que toi
Tu leur cries que tu n’en peux plus
Plus rien ne compense
Ton éternelle absence
Quand tu ne vois plus que des murs
Plus de soleil d’orage
De fous rires ni de rage
Quand tu ne vois plus le futur
Il suffirait qu’une main touche la tienne
Que ton regard vers demain le comprenne

Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat
Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat

Avant le premier signe
Avant que tu t’abîmes
Avant que tu ne perdes pied
On mettra tout en œuvre
On ira vers ton bonheur
Qu’importe ce que ça doit coûter
Je t’emmènerai dans les coins
Où ça chante et ça résonne
Et personne ne juge personne
On te reconstruira une vie
Pas à pas tu guéri-tu guériras

Il suffirait que ta main touche la mienne
Que ton regard vers demain le comprenne

Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat
Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat
Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat
Allez je n’laisserai pas tes bras baissés plus longtemps
Allez je ne lâcherai pas je ne lâcherai pas tu m’entends
Ça prendra le temps que ça prendra
Et ton combat tu m’entends c’est mon combat

« Je te donne » de Jean-Jacques Goldman

I can give you a voice, bred with rythm and soul
From the heart of a Welsh boy who’s lost his home
Put it in harmony let the words ring
Carry your thoughts in the songs we sing

Je te donne mes notes, je te donne mes mots
Quand ta voix les emporte à ton propre tempo
Une épaule fragile et solide à la fois
Ce que j’imagine et ce que je crois

Je te donne toutes mes différences
Tous ces défauts qui sont autant de chances
On sera jamais des « standards », des gens bien comme il faut
Je te donne ce que j’ai, ce que je vaux

I can give you the force of my ancestral pride
The will to go on when I’m hurt deep inside
Whatever the feeling whatever the way
It helps me to go on from day to day

Je te donne nos doutes et notre indicible espoir
Les questions que les routes ont laissées dans l’histoire
Nos filles sont brunes et l’on parle un peu fort
Et l’humour et l’amour sont nos trésors

Je te donne, donne, donne ce que je suis

I can give you my voice bred with rythm and soul
Je te donne mes notes je te donne ma voix
The songs that I love and the stories I’ve told
Ce que j’imagine et ce que je crois
I can make you feel good even when I’m down
Les raisons qui me portent et ce stupide espoir
My force is a platform that you can climb on
Une épaule fragile et forte à la fois

Je te donne, je te donne
Tout ce que je vaux, ce que je suis, mes dons, mes défauts
Mes plus belles chances, mes différences

La Fraternelle

20 rue de l'Etissey
38300 Bourgoin-Jallieu
  tel : 04 74 93 39 59
  fraternelle@fraternellebj.fr

Secrétariat

Lundi : 13h30 -  18h00
Mardi / Jeudi : 13h30 - 17h30
Mercredi :  9h - 12h00 / 13h30 - 18h30
Vendredi : 13h30 - 17h00
Samedi : 10h30 - 12h00

Partenaires

Plan